L’église Saint Martin
Un peu d’histoire L’église se présente actuellement comme un édifice à trois nefs sensiblement égales, fermé par une façade occidentale composée de trois pignons. Les nefs s’adossent au clocher et à deux murs de refend qui ferment les deux chapelles implantées le long du chœur ; l’ensemble se termine par un chevet à pans irréguliers, fort compliqué comme il est fréquent dans la
En savoir plus
Le Square Saint Nicolas et sa croix hosannière
L’église Saint Nicolas avait gardé le titre de l’ancienne chapelle Saint Pierre (patron des pêcheurs), construite tout à côté au XIIème siècle, à l’intention des marins, et détruite au XVIème siècle par les éboulements causés par la mer. Au XVème siècle, on voyait encore une maladrerie sur le terrain de Saint Nicolas. Les portes de cette église se sont fermées pour toujours lors
En savoir plus
L’huître de Veules
A la rencontre de l’estran En 1997, les premières tables ostréicoles étaient implantées sur le littoral de Veules les Roses. Elles allaient permettre à une poignée d’hommes de reprendre peu à peu le chemin du travail dans des contextes souvent difficiles. L’expérience et l’équipe, initiées par Education et Formation, allaient être dirigées par Monsieur Facquez, formateur et spécialiste des vieilles pierres. De prime
En savoir plus
Moulin du marché
On retrouve trace du moulin du marché dès 1442. Situé sur la rive gauche de la Veules, il appartenait à l’abbaye de Fécamp. Sa gestion était confiée, par bail, à des fermiers (1640 à Fabien Boulard – 1732 à Jean Auger). A la Révolution française, Martin Guesnel, fermier des moulins de l’abbaye de Fécamp, rachète le moulin comme bien national en 1793. Le
En savoir plus
Moulin disparus
Moulin de la Mer Mentionné en 1235 dans le cartulaire de l’Abbaye, celui-ci était fort exposé aux tempêtes, obligeant la baronnie de Vittefleur à de constantes réparations. Le premier moulin appartenait à Guillaume Haucoste qui en fit don à l’Abbaye de Fécamp. Il fut vendu comme bien National en 1793 à Martin Guesnel. En 1821, il appartient à Eustache Quesnel est réglé par
En savoir plus
Moulin des aïeux
Marin Petit, possédait en 1748, un moulin à huile. Avant lui, sieur Angot, riche bourgeois de Dieppe, l’avait laissé en chômage pendant 10 ans.   Le moulin revendu à la veuve Chevalier, elle lui rendit sa fonction de moulin à blé en 1806. Ce moulin changera de propriétaires de 1755 à 1874 où le moulin sera réglé par un arrêté préfectoral le 12
En savoir plus
Moulin Anquetil
Acheté en 1775 et 1780 par Marin Petit au Sieur Ango, il sera « laissé en chômage » pendant 10 ans. Moulin à huile de colza, puis minoterie, celui-ci fut vendu comme bien national en 1793 à Martin Guesnel, fermier des moulins de l’abbaye de Fécamp.   Transformé en 1809 en moulin à blé, il redevient moulin à huile en 1856. Il fonctionnera jusqu’à sa
En savoir plus
Moulin des cressonnières
Ce Moulin à blé fut autorisé par une ordonnance royale de 1823, il n’a été construit qu’en 1832 par François Vattement à l’extrémité d’une digue qui traverse les cressonnières. Il a été arrêté pendant sept mois, sous pré texte que l’étang montant trop haut faisait refluer les sources et privait les autres moulins de leur eau. Ce bâtiment en silex et brique transformé
En savoir plus